vendredi 11 mai 2012

Rue de la Coupe à Mons : trésors cachés

Si la rue commerçante la plus connue est certainement la Grand Rue, long piétonnier où se trouvent toutes les grandes enseignes (dont je parlerai bientôt), il y a d'autres jolis quartiers qui sont bons à connaître quand on veut vraiment profiter de ce que la ville offre. Aujourd'hui, on fait un tour à la Rue de la Coupe!

La Rue de la Coupe longe la rue commerçante principale jusqu'à la rejoindre tout en haut, à quelques pas de la Grand Place. Il ne vous faudra donc moins d'une minute pour passer de l'une à l'autre. 


Tout en bas de la Rue de la Coupe, on trouve la friperie vintage Carnaby Street. En remontant la rue, on passe devant plusieurs boutiques où l'on vend des marques un peu moins fast fashion que les H&M, Zara et cie.  Quelques maisons au-dessus de Carnaby Street, on arrive au restaurant La Boule de Bleu, un endroit cosy à la décoration vintage où on mange... des salades! Mais attention, point de régime ici, il s'agit de salades repas. Les salades coûtent toutes 12 € (sauf trois salades spéciales) mais on en a pour son argent, difficile de terminer ces assiettes copieuses! Le lieu est très branché, et ce depuis des années, son succès ne s'amenuise pas, donc si vous voulez être sûrs de goûter à leurs salades, pensez à réserver.


On passe ensuite devant un magasin qui ne vend et achète que des polars, et nous voilà devant l'un des lieux mythiques de Mons : la place du Marché aux Herbes, que les montois appellent communément "Le Marché", the place to be pour boire un verre en terrasse par une journée ensoleillée, et faire la fête en toute décontraction la nuit du vendredi au samedi. A savoir : Mons ne serait pas Mons sans ses pavés... inégaux! donc, on s'y rend sans talons, ou on assume! 


On continue à gravir la Rue de la Coupe, on passe devant l'épicerie fine Echocoon, un antiquaire, une boutique brocante, Metropolis, pour les amoureux de la chine, L'Orpheo, un restaurant de cuisine du Sud, Le Bonbon Frivole, un restaurant exotique, le Reste au Tam, un magasin de bonbon pour les accros au sucre qui ne manque pas d'humour et adore rire de nos politiciens, entre autres, et on termine devant les Glaces Devos, accolé au non moins célèbre Restaurant Devos

Ce ne sont pas les seuls commerces qui se cachent dans cette petite rue charmante, mais ça, j'espère que vous viendrez le découvrir par vous même!









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire